DIETE PROTEINEE

 

HISTORIQUE

Il y a bien longtemps que les protéines ont démontré leurs intérêts dans le traitement de la surcharge pondérale. Dès 1929, EVANS propose à ses patients des régimes riches en protéines d’une efficacité remarquable.

Devant le succès grandissant de cette méthode, la Diète Protéinée s’appuie aujourd’hui sur les résultats concluants de nombreux scientifiques dont le Pr BLACKBURN en 1973 de l’école de médecine de l’Université de Harvard (USA).

Il détermina avec précision au cours d’une étude sur l’approche multidisciplinaire du traitement de l’obésité la dose de protéines à donner au cours d’une diète protéinée pour ne pas créer une fonte musculaire.

Ainsi, la Diète Protéinée placée sur le chemin prometteur de la surcharge pondérale, garantit une sécurité totale de ce régime d’épargne protéique. Elle sera introduite en France par le Pr Marian Apfeilbaum dans les années quatre-vingt.

Les protocoles se multiplient alors, le nombre de patients s’accroît sous l’effet « boule de neige » des résultats obtenus.

 DEFINITION DE LA DIETE PROTEINEE

 C’est une méthode d’amaigrissement médical originale, visant à concilier une perte de poids rapide et sans danger.

Le principe repose sur

Une restriction calorique sévère contrôlée

Un apport adéquat et quasi exclusif de protéines d’une grande qualité nutritionnelle

D’une supplémentation indispensable et obligatoire en vitamines et en sels minéraux.

C’est la méthode la plus efficace dans le traitement de l’obésité et de la prévention des pathologies.

La perte de poids est d’environ 2 kilos dès la première semaine au dépens du tissus adipeux (résultats meilleurs que ceux obtenus par les régimes peu énergétiques).

AVANTAGES DE LA DIETE PROTEINEE

  • Absence de sensation de faim
  • Perte rapide de la surcharge pondérale : C’est la réintégration trop brutale des glucides et des lipides qui entraine la reprise pondérale et l’échec.
  • Protection de la masse musculaire : seul la graisse localisée dans le tissu adipeux est utilisée comme unique source d’énergie.
  • Motivation: la rapidité de la perte de poids et la vitesse étonnante avec laquelle s’effectue le changement de l’image corporelle renforcent la motivation et évitent tout découragement.
  • Bien-être et énergie dus aux propriétés psychostimulantes des corps cétoniques
  • Sommeil amélioré

L’insomnie chez l’obèse est souvent le résultat de la diminution de la capacité respiratoire due à la compression intra thoracique provoquée par des amas graisseux importants accumulés autour des poumons. La perte de poids induite par le régime a un effet bénéfique sur le sommeil car elle améliore cette insuffisance pulmonaire.

  • Qualité et tonicité de peau

Le flétrissement et l’amollissement cutané souvent constaté à la suite des régimes hypocaloriques ne s’observent pas au cours de la diète protéinée

  • Mensurations

Beaucoup de personnes se lamentent sur leurs amas graisseux installés dans différentes zones corporelles.

Or, le point fort de la diète est, grâce à son action désintoxiquante, de faire disparaitre en totalité ou presque la cellulite et les formes disgracieuses.

Il est surprenant de remarquer dès la première semaine de régime, une réduction importante des mensurations au niveau de la taille, des hanches, du ventre, des cuisses et des fesses

  • Facilité:

 Pas d’obligation de calculer et de peser la nourriture, il sera facile de suivre ce régime et de préparer les repas. Pas besoin de cuisiner pour manger mieux et maigrir vite. Prêts à l’emploi, ou à diluer dans de l’eau, les produits protéinés sont de plus en plus raffinés et savoureux.

La tentation de déroger n’existe plus puisqu’il n’y a aucune décision à prendre en ce qui concerne la prise alimentaire.

Le choix est très varié ; la gamme sans gluten pour les intolérants ou la gamme végétale pour les végétariens permets de compenser les déficits de ce type d’alimentation par l’apport de protéines végétales de haute valeur biologique.

  • Sécurité

Du fait que cette méthode repose sur des données scientifiques solides, elle reste tout à fait sans danger, à condition de respecter rigoureusement la prescription médicale.

FAILLES DE CE REGIME

La quête de la minceur est devenue l’une des principales aspirations de notre époque. Quand il perd du poids, le candidat à l’amaigrissement perd parfois du poids qu’il se voit reprendre au bout d’un certain temps, par négligence d’adoption d’une nouvelle hygiène alimentaire ou par non suivi médical.

De nombreux régimes font parler d’eux. Tous visent à concilier efficacité, équilibre et convivialité mais nécessitent de gros efforts pour procurer un amaigrissement durable.

Nul n’est censé ignorer le cortège de pathologies liées à l’obésité. Les causes de l’obésité sont multifactorielles (génétiques, psychoaffectives, familiale, environnementales, iatrogènes, endocrinienne) mais l’approche thérapeutique sur le plan diététique est sensiblement la même et vise à établir un apport énergétique inférieur pour permettre de « bruler les graisses ».

2 possibilités pour maigrir :

La méthode du régime basses calories :

Elle doit être ‘’ compensée » » par un apport protéiné pour permettre de résister à la sensation de faim et maintenir la masse musculaire. Cette méthode reste néanmoins longue et finit par favoriser des carences si elle n’est pas complémentée.

La méthode cétogénique, rapide.

Les corps cétoniques ont une double action

Energétique pour le cerveau (antidépresseurs, augmentent les capacités intellectuelles) et effet coupe faim physiologique.

  EFFETS SECONDAIRES POSSIBLES

Les désagréments rencontrés sont occasionnels et faciles à contrôler, survenant souvent à la suite de mauvaise application des recommandations médicales.

  • Hypotension orthostatique

Baisse de tension aux changements rapides de position. Se corrige par l’ajout de sel sur les légumes autorisés ou en buvant de l’eau St Yorre.

  • Frilosité

Due à l’apport énergétique faible. Se corrige par l’apport de potassium.

  • Diarrhée

Assez rare, est presque toujours justifiée par un manque de fibres.

  • Constipation

Due à une carence en fibre. Augmenter sa consommation en fibres et boire beaucoup d’eau (surtout Hépar)

  • Perte des cheveux

Patients ayant en général négligé leurs protéines et leurs supplémentations

  • Céphalées

Elles peuvent survenir durant les 72 premières heures et disparaissent par la suite. La prise d’antalgique est recommandée.

  • Mauvaise haleine

Elle est due à l’élimination des corps cétoniques par la voie pulmonaire. Il est conseillé d’utiliser des comprimés de chlorophylle sans sucre.

  • Crampes nocturnes

Elles surviennent chez 5% des patients et s’expliquent par une insuffisance veineuse des membres inférieurs. Le calcium les fait complètement disparaitre.

  • Faiblesses musculaires

Elles annoncent toujours une baisse du potassium qui peut se corriger rapidement par une augmentation de l’apport en potassium.

  • Menstruations

N’importe quel régime alimentaire peut perturber le cycle menstruel à cause d’une perturbation de la synthèse des œstrogènes par les cellules graisseuses. Cela peut provoquer des saignements ou irrégularité du cycle.

INDICATIONS de la cure

 

 

  • L’Obésité et ses risques :

Cardio-vasculaires (insuffisances cardiaques, hypertension artérielle, athérosclérose)

Vasculaires (varices, œdèmes, phlébites, thromboses veineuses et cérébrales.)

Métaboliques (diabète, hypercholestérolémie, calcul rénal, goutte.)

Endocriniennes (thyroide, hypophyse…)

Hépatobiliaire (stéatose hépatique ou foie gras, reflux gastro-œsophagien, calcul vésiculaire.)

Respiratoires (insuffisance ventilatoire, apnées du sommeil…)

Circulatoires (troubles veineux, lymphatiques…)

Articulaires (arthrose, douleur du dos, des lombaires, sciatiques, rhumatismes…)

Tumorales (risque accru de cancer de l’endomètre, du rein…)

Psychologique (problèmes sexuels, stérilité, états anxio-dépressifs…) 

  • Réduction de surcharge pondérales
  • Perte de poids rapide en pré ou postopératoire
  • Renutrition en cas de déficience musculaire
  • Préparation physique sportive
  • Désintoxication alimentaire
  • Diabète
  • Avec une précaution particulière pour les diabétiques sous insuline.
  • L’hypoglycémie
  • L’hyperlipidémies et prévention des maladies cardio-vasculaires
  • Hypertension artérielle
  • Asthme
  • Ulcère gastrique et duodénal (Absence d’aliments solides)
  • Hypothyroïdie
  • Pontages
  • Arthrose, arthrite, colites, maladie de Crohn
  • Patient traités par cortisone

 CONTRE INDICATIONS DE LA DIETE PROTEINEE

  • Grossesse et allaitement
  • Enfance, adolescence en période de croissance
  • Insuffisance hépatobiliaire : lorsque les fonctions sont altérées, lors de lithiases vésiculaires et biliaires
  • Insuffisance cardiaque avec hypokaliémie non équilibrée
  • Infarctus du myocarde et accident vasculaires récents avant 9 mois.
  • Traitement par les diurétiques thiazidiques et furosémides
  • Diabète insulino-dépendant avancé
  • Problèmes psychiatriques empêchant le suivi correct des instructions médicales
  • Phénylcétonurie

PROTOCOLE DE LA DIETE PROTEINEE

Avant tout traitement, il est indispensable d’engager un changement de comportement alimentaire pour obtenir et conserver un résultat durable

Pour déterminer le traitement adéquat, un certain nombre de démarches doivent être envisagées avant de mettre le protocole en application : l’interrogatoire, l’examen clinique, la recherche des complications médicales liées au surpoids, l’évaluation psychologique…

 

Le protocole de la diète protéinée comprend 4 phases principales :

  • 1 La phase préparatoire au cours de laquelle seront pratiqués le questionnaire médical, les examens clinique et examens de laboratoire.
  • 2 La phase active ou starter au cours de laquelle un certificat de non contre-indication à la diète sera remis. Elle dure au moins 15jours et peut même être prolongée de 4 à 6 semaines.

Elle doit être absolument suivie des phases suivantes.

  • 3 La phase de transition ou de réalimentation
  • 4 La phase de maintien ou de stabilisation.