VIEILLISSEMENT DU VISAGE ET DU COU

Pour envisager le traitement, il est nécessaire de comprendre les mécanismes du vieillissement du visage.

Tous les visages ne vieillissent pas de la même manière mais on retrouve certains des éléments suivants.

L’examen du visage se fait au repos et en dynamique pour évaluer la position des muscles.

Vieillissement de la zone haute du visage, front et contours des yeux

  • Le relâchement de l’aponévrose profonde avec le poids du sourcils et la graisse qui l’entoure, entraîne, une ptose du front et du sourcil.
  • Cela a pour conséquence l’apparition de rides, car le relâchement du front conduit à une contraction chronique réactionnelle du muscle frontal et à la création de rides horizontales.
  • La queue du sourcil, (ou parfois le sourcil) se ptose.
  • Parfois on constate une asymétrie de la hauteur des sourcils et des rides du front.
  • La contraction des muscles de la paupière donne l’impression d’un œil plus petit, moins ouvert avec l’âge.
  • De la même façon se créent au niveau de la région inter sourcilière, les rides verticales appelées rides du lion.
  • A la racine du nez, ce sont les rides horizontales dues à l’action d’un petit muscle appelé procérus.
  • Apparaissent les pattes d’oie, rides du contour des yeux dues à la contraction du muscle orbiculaire.

Ce n’est qu’après l’examen clinique que le médecin peut proposer un traitement adapté.

Le traitement

Le but est de les adoucir, de les atténuer voire de les supprimer.

Le mécanisme étant principalement musculaire, les injections de toxine botulique seront indiquées.

Les injections de toxine de la partie supérieure du front doivent respecter les 2cm au dessus des sourcils. Le nombre de points varie fonction de la hauteur du front et de la présence d’une éventuelle asymétrie.

Pour les rides profondes et statiques, l’indication sera l’injection d’acide hyaluronique seule ou associée à la toxine.

Vieillissement de la zone autour de la bouche

  • Le volume de la lèvre diminue. Elle devient moins épaisse, verticale,moins soutenue car l’os est moins dense.
  • En surface, la peau se plie, se ride sur la lèvre rouge et sur la lèvre supérieure laissant filer le maquillage.  Le soleil accentue le plissé de la lèvre supérieure.
  • Les commissures des lèvres s’affaissent du fait de la pesanteur, de la contraction des muscles qui s’insèrent sur son bord et la tire vers le bas.
  • Au niveau du menton, des irrégularités se creusent.
  • Les sillons s’accentuent et l’on voit apparaître des marionnettes, plis au coin des lèvres  appelés plis d’amertume.

 Le traitement

L’augmentation du volume des lèvres est un véritable acte artistique.

L’art est de sculpter une lèvre, de ré ourler, de redessiner un arc de cupidon, d’estomper les ridules qui laissent filer le rouge à lèvre en les comblant, de donner du volume à une lèvre rouge en lui donnant plus d’éversion.

  • Les acides Hyaluroniques : certains sont spécifiques des lèvres en la lissant de façon régulière et naturelle.
  • Les méthodes abrasives, telles peelings.
  • Les combinaisons de traitement

Vieillissement des joues

La joue est essentiellement un ensemble de peau et de graisse disposé sur des plans musculaires discontinus.

  • Avec le vieillissement, il y a perte d’élasticité et relâchement. La ptose de la partie supérieure du visage remplit la partie inférieure du visage.
  • En même temps, une ou des rides posturales apparaissent dues à des plicatures imposées par des contraintes positionnelles.

Vieillissement du cou

Il suit vers le bas le vieillissement des joues.

On note :

  • Une perte d’élasticité, une ptose faisant perdre l’angle entre le cou et le menton.
  • L’apparition de cordes platysmales, cordons inesthétiques que l’on voit bien à la contraction de la mâchoire inférieure.
  • Les rides de froissement horizontales dues à la pesanteur, aux mouvements de la tête, ainsi qu’au relâchement de la peau plus important que le relâchement musculaire.

Le relâchement des différents éléments cutanés, graisseux et musculaires génère des ombres, des vides, des dépressions ayant pour conséquence une perte de plénitude, perte de l’harmonie, perte de la lumière, synonyme de jeunesse.

                                                                                     

Le traitement de la ptose modérée

            -Soit les volumes sont suffisants mais pas là ou il faut:

            Il conviendra de repositionner les volumes.

  • Les fils résorbables sont une bonne indication. Leur effet liftant s’accompagne d’un effet sur la trophicité cutanée.
  • Les acides Hyaluroniques injectés dans des zones charnières vont être utilisés comme  charpente pour remplacer le soutien qui a disparu.
  • La radiofréquence a pour principe de délivrer une chaleur uniforme et volumétrique du derme. Elle induit la formation de collagène avec un effet de contraction du derme et a un effet sur le relâchement cutané.

 -Soit les volumes sont insuffisants :

Les techniques volumatrices et de comblement consistent à recréer les volumes disparus ou manquants et à combler les rides et les ridules.

  • On utilisera les acides hyaluroniques
  •  l’acide polylactique (Sculptra*)
  •  l’hydroxy apatite de calcium ( Radiesse*) .

Le nombre et la variété des produits développés sont impressionnants.

Le produit doit être choisi selon son innocuité, sa durabilité mais aussi réversibilité.

Les acides Hyaluroniques de comblement sont devenus le gold standard avec des formes adaptés aux différents types de rides.

          Les techniques de revitalisation sont utilisées pour les zones fragiles, en complément à d’autres techniques, pour pérenniser le résultat d’une injection, ou pour lutter contre le vieillissement.

L’acide Hyaluronique non réticulé utilisé en mésothérapie, seul ou associé à d‘autres principes actifs (vitamines, acides aminés, oligoéléments) a un effet d’hydratation du derme et de raffermissement, donnant à la peau un aspect plus tonique.

         Les techniques de lissage (peeling, laser, derma roller)

traitent les ridules, les rides superficielles, les cicatrices.

Peu actives sur les rides profondes ou d’expression.

Le résultat sera d’autant plus important que l’abrasion sera profonde mais avec des risques plus importants.

          Les associations:

En médecine anti-âge, le traitement idéal est d’associer les techniques.

 

Ainsi lorsqu’on comprend les différents mécanismes du vieillissement et les différentes techniques, il devient évident que ces techniques sont complémentaires.

  • Les comblements s’adressent aux dépressions, aux pertes de volume et aux contours du visage
  • Les lasers et peelings aux signes d’héliodermie et à la stimulation collagénique
  • La toxine aux rides dynamiques.