Epilation définitive

Si une anomalie hormonale est à l’origine de l’ hyper pilosité de type masculin, un traitement hormonal sera associé au traitement local d’élimination des poils.
Selon le type de pilosité et la localisation, même si le bilan sanguin ne montre aucune anomalie un traitement peut être utile en complément de l’épilation (pilule spécifique, Spironolactone, régime alimentaire pour perdre du poids..)
S’il s’agit d’une pilosité normale, le traitement sera exclusivement local.

Les techniques sont le laser ou l’épilation électrique .

L’EPILATION ELECTRIQUE ou ELECTROLYSE

Pour les poils blancs pas d’autre alternative que l’épilation électrique .

En effet, la lumière du laser a pour cible la mélanine du poils. Les poils blancs ne contiennent plus de mélanine. Les lasers ne peuvent donc pas les détruire.
L’épilation électrique est une méthode sure et efficace.
L’application d’une crème anesthésiante est possible pour les plus sensibles .
Les suites sont simples . Parfois quelques rougeurs ou petites marques aux zones d’entrée de l’aiguille. Généralement tout cela disparait en quelques jours avec l’application de crème réparatrice.
Il ne faut pas traiter tous les poils d’une même zone dense pour éviter ces effets indésirables . L’épilation ne sera pas forcément complète à la fin de la séance. Une séance dure environ 10 à 15 minutes, une trentaine de poils sont éliminés.

C’est la technique de choix lorsqu’il y a un risque de repousse paradoxale , sur le visage par exemple ou pour des poils fins ou très clairs.
Le délai entre les séances est variable selon la surface.
Les poils doivent être longs.
L’éviction solaire est importante après la séance le temps de quelques jours .

LE LASER

Le laser reste la technique la plus rapide pour traiter la pilosité.
Nous utilisons 2 types de laser :
La diode et l’alexandrite au cabinet .
La diode permet également le traitement des peaux noires.
Elle est souvent préférée à l’Alexandrite car indolore.
La technique est différente . Un gel est déposé sur la peau ( comme lors d’une échographie) . Le médecin balaye la zone à épiler en effectuant plusieurs passages de la tête . Il n’y généralement pas de brûlure car l’énergie reçue à chaque passage est faible . Cette technique est très dépendante du praticien et de la façon de procéder .
L’alexandrite, quant à lui, est aussi très efficace mais il ne peut être utilisé que sur les peaux de phototype 1 à 4 .
L’énergie délivrée sur la peau est programmée en fonction du phototype et du poils . Un système de refroidissement est associé, il n’y a pas de gel.
Le risque de brûlure et de repousse paradoxale est plus élevé qu’avec la diode.
Quel que soit le type de laser, plusieurs séances seront nécessaires. Ce nombre varie selon la zone traitée.
Les poils doivent être rasés (ou courts) afin que toute l’énergie délivrée se concentre dans le bulbe, soit à l’origine du poils.
L’éviction solaire est indispensable car la lumière a un effet photosensibilisant.
L’association des 2 types de traitements ( laser et électrique ) est intéressante surtout pour le visage.